DU SEXE DE LA FEMME COMME CHAMP DE BATAILLE

 

L'indicibilité de l'horreur « L'actrice qui tient le rôle principal joue avec toutes les fibres de son corps, aussi bien les yeux que la voix et le corps tout entier. Une tragédienne née. La mise en scène épurée, poétique et sensible permet à ces sentiments cataclysmiques de s'exprimer sans heurter. Une jeune chanteuse a capella à la voix de cristal enrobe le tout et le fait entrer dans une autre dimension. Une soirée bouleversante. »

« EXCELLENTE PIÈCE ! BRAVO, et MERCI à Béa GERZSENYI et à ses actrices de talent, y compris aussi une chanteuse qui fait trembler la pièce, dans les deux sens du terme! Une grande pièce dans petit théâtre comme ceux que nous avons connu en Europe de l'est... PRECIPITEZ-VOUS! »

Auteur : Matei Visniec
Compagnie Faut Plancher
Metteur en scène : Bea Gerzsenyi
Lumières : Péter Fazekas
Chant : Anett Slárku

Interprètes : Vasiliki Georgikopoulou, Krisztina Goztola 

Pas de relâches
Genre & type : Théâtre contemporain à partir de 14 ans 
Durée du spectacle : 1h15

Dorra, jeune bosniaque victime d'un viol sordide et Kate, psychologue américaine venue là pour soutenir les équipes qui ouvrent les charniers affrontent chacune l'horreur. Le sexe de la femme, celui de Dorra et de milliers de ses soeurs est le sillon dans lequel les hommes ont inscrit les marques de l'horreur et du ressentiment de peuples que l'Histoire n'a pas épargnés. A l'empathie dangereuse de Kate, répond le déchaînement d'une parole bafouée où résonne l'écho d'un conflit inter-ethnique et la rancoeur d'une ancienne partition Est-Ouest encore vivace. Cette pièce peut aussi être vue comme la recherche de l'identité féminine à travers l'usage criminel que l'on peut faire de son corps.