Revue de presse

La Provence - ****
Quand vient le moment fatidique du départ, la mise en scène démontre encore une fois sa cohérence, dans une explosion de sentiments entre fureur et pitié.
Article de Charles Levere publié le 22 Juillet 2015 disponible sur Laprovence.com

Radio Praha
"Ce qui est choquant et terrorisant dans son écriture, c’est qu’il utilise très peu de mots qui disent beaucoup [...] En travaillant, ils se sont rendus compte qu’on a peu besoin de mots. L’écriture de Václav Havel est à l’image de ce que nous avons vécu tous dans les pays de l’ex-bloc soviétique. On ne pouvait pas parler beaucoup, il fallait faire attention à tout ce qu’on disait."
Extrait de l'entretien du metteur en scène Nikson Pitaqaj paru le 15 Juillet 2015 sur Radio Praha

Rue du Théâtre
Un petit bijou absurde de Václav Havel [...] Tandis que le public qui meublait au sens propre, scénographique, reste, comme le peuple, pétrifié, chosifié, les bras ballants. Pour reprendre vie lors de mérités applaudissements.
Article de Stephen Bunard publié le 19 Juillet 2013 disponible sur Ruedutheatre.eu

La Marseillaise
Une pièce aux jeux d’acteurs impressionnants d’efficacité et de justesse. Vous serez entraîné dans une réflexion qui se poursuivra des jours durant. Toute une palette de teintes subtiles : libre arbitre, identité, conditionnement social, dissociation entre éducation et dirigisme. La mise en scène de Nikson Pitaqaj va faire des échos. Une pièce qui vous laissera différent.
Article d'Estelle Honnorat publié le 15 Juillet 2013 disponible ici

La Terrasse
Dans une veine qui emprunte sa noirceur à Kafka et son humour au théâtre de l’absurde, Václav Havel croque ses personnages avec une efficacité vipérine qui sait se mâtiner de tendresse, comme si les méchants étaient d’abord et avant tout des victimes. Lâcheté, soumission, compromis, trahison : les collabos de tout poil entourent un Ferdinand candide et éberlué, pantin pitoyable broyé par la machine ignoble d’un pouvoir qui a gangrené toute la société.
Article de Catherine Robert publié le 26 Juin 2013 disponible sur Laterrasse.fr